Le Tarot

Ce n’est pas de l’art de deviner que nous allons vous parler aujourd’hui, le jeu de tarot étant utilisé à cet effet par certains « artistes » de ce genre, mais bel et bien du jeu de carte qui est toujours fort populaire dans notre société.

Si ce jeu dont on dit que l’origine serait italienne a été populaire au 17ème siècle, plus personne n’y jouer jusqu’au milieu du siècle dernier. Ensuite, en France, il a été relancé notamment par la Fédération Française de Tarot qui, tenue par des passionnés, s’occupera de relancer le jeu.

Nous allons vous expliquer les règles du jeu du tarot à quatre joueurs sachant qu’il existe aussi une variante à trois joueurs et une variante à cinq joueurs.

Le jeu de carte au tarot

C’est un jeu de carte spécial qui est utilisé pour jouer au tarot. Ce jeu comporte 78 cartes organisées comme suivant :

  • Quatre fois (cœur, pique, trèfle, carreau) 14 cartes (roi, dame, cavalier, valet, 10, 9, 8, 7, 6, 5, 4, 3, 2, 1)
  • 21 atouts portant les numéros de 1 à 21 avec un design spécial représentant des paysages dans la version française du tarot. L’atout le plus fort est le 21, le plus faible est le 1 qu’on appelle aussi « petit »
  • 1 carte qu’on appelle excuse et qui servira à passer son tour, c’est-à-dire à mettre cette carte à la place d’une autre carte si par exemple vous n’auriez pas la couleur demandée.

Dans ces 78 cartes, il y en a trois qu’on considère comme des « oudlers », on dit aussi des « bouts ». C’est le 21, le 1 et l’excuse. Ces cartes sont donc les plus importantes car elles vont servir à déterminer l’objectif des joueurs.

La valorisation des cartes

Au tarot, toutes les cartes ont une valeur. Il faudra retenir ces valeurs parce qu’à la fin de chaque manche, vous devrez compter les points pour déterminer les vainqueurs. Les valeurs sont les suivantes :

  • Un bout vaut 4,5 points
  • Un roi vaut 4,5 points
  • Une dame vaut 3,5 points
  • Un cavalier vaut 2,5 points
  • Un valet vaut 1,5 point
  • Les autres cartes valent 0,5 point

Les joueurs de tarot comptent souvent les cartes par deux pour faciliter les additions, ex : un roi + une carte normale = 4,5 + 0,5 = 5.

L’objectif au tarot

L’objectif va être en fonction de vos actions mais d’un point de vue général, le but est tout de même de réaliser les meilleurs plis et de les gagner.

Vous jouerez seul contre trois, ou alors à trois contre un seul joueur. Le joueur seul est celui qui annoncera le contrat. Il faut souvent avoir un bon jeu pour annoncer un contrat.

Nous l’avons dit, c’est les bouts qui déterminent le nombre de points minimum à faire par le joueur seul par manche :

  • 36 points si vous avez trois bouts
  • 41 points si vous avez deux bouts
  • 51 points si vous avez un bout
  • 56 points si vous n’avez pas de bout

La distribution des cartes

Chaque joueur reçoit 18 cartes par manche. Pendant la distribution, le donneur va construire le « chien », c’est un tas de 6 cartes au milieu de la table. Ce chien aura une importance ensuite car ce sont des cartes que le preneur (celui qui engage un contrat) va recevoir.

Celui qui reçoit le chien, selon son enchère, aura la possibilité de l’incorporer à son jeu ou pas. S’il l’intègre, alors dans ce cas, il faudra qu’il remplace ces cartes par 6 des siennes. C’est ce qu’on appelle « l’écart ». Ces cartes resteront face cachée jusqu’à la fin de la manche.

Les enchères au tarot

Cette phase va déboucher sur un contrat si un des quatre joueurs se lance. Lorsque vous aurez reçu les cartes, vous pouvez en prendre connaissance sans les ranger pour le moment.

Selon la qualité de votre jeu, vous pouvez soit :

  • Prendre : vous vous engager à faire le nombre de points qu’il faut
  • Garde sans le chien : vous ferez le nombre de points mais sans regarder le chien mais les points de celui-ci vous reviendront tout de même
  • Garde contre le chien : vous ferez le nombre de points sans regarder le chien et les points de celui-ci iront à l’équipe adverse

En plus du contrat, vous pouvez décider de réaliser un Chelem. Le chelem représente l’engagement de gagner tous les plis de la manche. Une prime lui est dédiée.

Les primes au tarot

  • Selon votre contrat, vos enchères et le cours du jeu, des primes sous forme de points seront accordées en fin de partie, c’est grâce à elles que vous compterez les points des joueurs, additionnés bien sûr aux points comptabilisés par les plis :
  • Un contrat rempli = + 25 points aux points de gain (points qui ont permis de remplir le contrat)
  • Un contrat non rempli = - 25 points aux points de perte (points des plis mais qui n’ont pas permis de remplir le contrat)

Vous multiplierez ces points en fonction des enchères, que ce soit des points de gain ou des points de perte. Les coefficients sont les suivants : X2 pour une garde, X4 pour une garde sans chien, X6 pour une garde contre le chien.

Les autres primes sont ensuite :

  • L’atout 1 en dernier pli = 10 points multipliés s’il le faut avec les coefficients précédents
  • Poignée (avoir un nombre important d’atouts dans son jeu) = 20 points pour 10 atouts, 30 points pour 13 atouts, 40 points pour 15 atouts
  • Chelem annoncé et réalisé = 400 points
  • Chelem non annoncé mais réalisé = 200 points
  • Chelem annoncé mais non réalisé = -200 points

Les points du preneur seront divisés en trois pour les joueurs de l’équipe qui défend, qu’ils soient positifs ou négatifs.

Le déroulement d’une partie de tarot

Comme vous l’avez compris, la distribution va être effectuée. Ensuite, le joueur qui se sent avoir un jeu correct va entreprendre un contrat. Les joueurs vont ensuite jouer tour à tour, accomplissant les plis un par un.

A la fin de la manche, on comptera les points et on y additionnera les primes s’il y a lieu de le faire. Manche après manche, les points sont comptabilisés et lorsque la partie s’arrête, c’est le joueur qui a le plus de points qui gagne.

Parcourez notre longue liste relative à tous les jeux de cartes que vous pourrez retrouver sur les casinos en ligne :

Menu